Définir son contenu dans votre projet web

Le contenu est l’essence de toute page web qui propose de l’information au lecteur. Il convient que cette information soit pertinente et attractive.

Le responsive web design a toutefois changé sensiblement la donne en adaptant (malmenant ?) ce même contenu selon le support sur lequel il est affiché.

Disposer du contenu approprié ne remplit pas toujours vos objectifs. Il convient de le structurer et de le hiérarchiser et voyons les bénéfices que vous pourrez en tirer.

Hiérarchiser son information

Pour chaque nouveau projet, je passe beaucoup de temps à discuter avec mes clients des informations qu’ils veulent faire passer au travers de leur site.

À partir de leurs réponses, j’envisage une première structure du contenu. Elle se résume à des titres de pages et pourrait être assimilée au menu de navigation principal. Je leur propose alors de donner une valeur à chaque intitulé, comme un ordre de priorité.

Ces échanges sont instructifs, aussi bien pour moi que pour le client. Ce simple listing peut mettre en évidence un manque ou une incohérence dans leur communication. Ces failles seraient beaucoup moins aisées à déceler dans un wireframe ou une maquette graphique car chacun se focalise plus sur la structure ( le design ) que sur le contenu.

Définir son contenu

Une information clairement structurée est du pain béni pour l’intégrateur web qui pourra l’agencer de manière plus pertinente pour chaque support.

La plupart des outils de gestion de contenu ne traitent pourtant le contenu que d’une manière très superficielle : un titre et un texte long, espace « fourre-tout » géré via un éditeur WYSIWYG.

Prenons l’exemple d’une page de contact : l’adresse complète cohabite avec le n° de téléphone, le n° de fax, l’adresse e-mail et le plan Google Map.

Imaginez si un webmaster devait travailler le même contenu pour chaque support en adaptant sa mise en forme via un formulaire dédié. Cela n’aurait aucun sens.

Prendre le temps de définir son contenu, le structurer et d’adapter votre éditeur en conséquence peu vous faire gagner de précieuses heures de travail sur le long terme. Il conviendra peut-être d’adapter le design à un nouveau support d’ici un an mais cela ne vous obligera nullement à revoir votre contenu.

S’adapter aux CMS ou adapter son CMS ?

Les outils de gestion de contenu ( CMS ) évoluent tous à leur rythme. Lorsque ce n’est pas l’outil lui-même qui est repensé, la communauté se charge souvent de proposer des solutions alternatives par le biais de modules.

Personnellement, j’emploie toujours le module ACF Pro pour mes projets sousWordPress. Ce module permet d’étendre les fonctionnalités de gestion de contenu de ce CMS de manière simple et intuitive pour les utilisateurs. Couplé à un thème sur mesure, l’outil peut répondre ainsi aux besoins actuels et futurs de mes clients et de leur audience.

Les outils de vente en ligne disposent souvent d’un contenu bien plus structuré que les CMS conventionnels. La plupart du temps, des modules permettent de palier aux besoins des utilisateurs.

Une autre alternative est de gérer votre contenu via une application externecomme GatherContent et de l’importer dans le CMS de votre choix. Les exportations peuvent être planifiées pour plus de souplesse.

Certains outils propriétaires restent toutefois plus compliqués à gérer. Je ne ferai pas dans ce billet de mauvaise publicité pour un système ou un autre. N’oubliez jamais que le temps peut avoir raison de la pertinence d’un article.

En conclusion

Définir son contenu n’est pas réservé à une élite. Prenez pour référence mon exemple sur la page contact dont le plus grand nombre à besoin.

Il convient toujours de fournir l’information la plus adaptée à votre audience et la négliger peut ternir votre image sur la toile. Une mauvaise expérience utilisateur est rarement gage de contacts fructueux.

Et si nous en discutions ?