Quelques conseils pour favoriser votre créativité

Être créatif au quotidien n’est pas une sinécure. Il nous arrive d’avoir des passages à vide, des moments durant lesquels « ça ne vient pas ». Tout ce que l’on produit est mauvais. Difficile de passer outre cette situation. Les impératifs financiers et de deadlines sont là, toujours là…

Je ne vais pas ici vous fournir LA solution qui changera irrémédiablement votre vie. Si je l’avais vraiment trouvée, j’écrirai plutôt un bouquin que je vendrai à prix d’or pour filer à l’île Maurice jusqu’à la fin de mes jours. Enfin, bref, on s’égare du sujet.

Vous avez un put**n de message.

S’il y a bien une chose qui pourrit notre quotidien, ce sont les e-mails. On ne peut que remercier les smartphones qui remplissent parfaitement leur part du contrat en nous surconnectant. Il n’est pas rare que l’on soit coupé toutes les dix minutes par une notification d’e-mail, de message facebook, foursquare, twitter, etc. Imposez-vous des règles. Allouez des plages horaires durant lesquelles vous traitez vos messages et, le reste du temps, ne prêtez aucune attention à ce qui vous entoure.

C’est certainement le conseil le plus avisé que je puisse donner. Les distracteurs sont devenu légion en bien peu de temps. Le fait est que ces interruptions intempestives sont un facteur de stress très important. On se sent obligé de répondre dans la minute à chaque demande. On se perd dans une conversation facebook pendant un quart d’heure. Et, au final, était-ce nécessaire ?

Ne vous mettez pas la pression.

Un autre élément récurrent dans de nombreux domaines, c’est que les deadlines sont pour hier. Le client avait six mois pour se préparer mais non, il le fait à la dernière minute car il est débordé. Logique. À vous de vous adapter, que diable.

Arrêtez d’accepter ce genre de comportement. Aucun client ne vous sera réellement redevable et votre facture ne sera pas pour autant réglée dans les temps.

Vous devez estimer votre temps de travail en faisant abstraction des impératifs du client. Vos propres délais estimés, il convient alors de négocier pour trouver un compromis. Il faut toujours être très clair sur les implications liées à des délais revus à la baisse, le risque de failles que cela comporte et les surcoûts éventuels qu’ils pourraient occasionner.

N’arrêtez jamais d’étudier.

Le web fourmille d’articles, d’astuces, de galeries. Cette source intarissable mérite une veille constante.

Personnellement, je m’octroie chaque jour une petite heure pour surfer sur Smashing Magazine, Medium et Dribbble afin de connaitre les nouveautés. D’articles en liens, je finis toujours par me perdre sur des sites inconnus. Je tombe parfois sur un nouveau plug-in Photoshop, une nouvelle typo, une nouvelle collection d’icônes ou encore le dernier thème WordPress.Il y a tant de mouvement, au quotidien, sur ces plates-formes qu’on ne perd jamais son temps.

Optimisez votre espace de travail.

L’espace de travail est un élément qui ne doit pas être négligé. Il doit favoriser votre créativité.

J’ai moi-même décoré mon bureau avec des éléments qui me tiennent à coeur : des illustrations de McBess, des réalisations de Kathie Olivas et Brandt Peters, des meubles épurés ainsi que des souvenirs de famille. Ces choix ne sont pas anodins. C’est un peu comme un cocon confortable, loin de tout distracteur, qui me permet d’éviter tout stress inutile.

L’ambience musicale et la luminosité d’un lieu sont aussi des éléments très importants. Gardez toujours cela en tête.

L’autisme a du bon.

Il n’est pas rare que je me déplace dans des espaces de coworking ou en entreprise pour travailler en équipe. Toutefois, je préfère largement que ces déplacements servent exclusivement aux échanges quant à un projet en cours. Je déteste travailler avec une personne au dessus de mon épaule ou avec un voisin à la langue bien pendue.

J’ai bossé aussi dans un open space durant un an. Ce fut, et de très loin, l’année la moins productive que j’ai connu. À tout bout de champs, j’étais interrompu par l’un ou l’autre pour un nouveau projet ou un appel d’offre auquel il aurait été bien de répondre. Au final, beaucoup de conversations stériles et un manque de productivité évident. Cela ne m’empêche de retourner dans ce lieu avec plaisir, surtout depuis que je n’y travaille plus à plein temps. Les échanges prennent maintenant tout leur sens car j’ai, à côté de cela, le temps de travailler pour moi, comme ça me chante.

Appréciez la cuisine.

J’ai la chance de vivre à Tournai, en Belgique. C’est une ville magnifique, si on fait abstraction des travaux…Elle dispose d’un grand nombre de restaurants et bistros, de différentes cultures et aux styles variés.

J’adore faire de nouvelles découvertes et le fait de se poser et de découvrir de nouvelles saveurs favorise ma créativité. Déjà, par le fait que cet agréable moment me permet d’évacuer une grande partie du stress accumulé jusque là mais aussi car c’est souvent un moment que l’on ne vit pas seul. C’est un endroit rêvé pour l’échange et le partage avec des collègues.

Je lisais récemment un article à ce sujet d’un consultant américain en stratégie digitale. Celui-ci incite toujours un directeur / chef de projet à planifier un repas au restaurant avec son équipe, une fois par semaine. Les échanges qui s’y passent, moins conventionnels, sont toujours plus productifs et permettent de souder une équipe.

C’est souvent simple, comme la vie.

Quand on est face à un problème, il est souvent mieux de prendre du recul, de s’attarder sur autre chose et d’y revenir avec un regard nouveau.

Une bonne pratique est aussi de se demander, dans la vie de tous les jours, comment les gens font. C’est une pratique appréhendée dans les Design Patterns. Le principe est simple : adapté des habitudes du quotidien pour répondre à des problèmes techniques.

Les solutions les plus simples sont souvent les meilleures et il est rare de devoir inventer de nouveaux processus pour répondre à un problème. La vie regorge déjà de solutions.

Et donc ?

Si je devais conclure, je dirais que votre capacité à gérer le stress, votre curiosité au quotidien, votre empathie et votre espace de travail sont les éléments primordiaux qui vous permettent de favoriser votre créativité et ce, quel que soit votre métier.

Ne vous lancez pas des défis impossibles et trouvez les bons compromis afin d’optimiser votre productivité, pas à pas.