Retour sur douze années de design

Douze années en tant que designer, c’est quelque chose et en cette période de fin d’année, j’ai envie de me poser et de vous faire partager ce constat que je fais de ma vie professionnelle, ponctuée de bons et mauvais souvenirs. Surtout de bons.

Trouver son équilibre

Le premier souci auquel j’ai été confronté était de trouver mon équilibre à la fois financier et organisationnel. Il m’aura fallu pas moins de dix ans pour comprendre que je ne pouvais facturer que 50% du temps dédié à mon activité professionnelle au quotidien. Partant de ce constat, j’ai réussi à trouver mon équilibre financier.

En ce qui concerne la vie de famille, c’est encore compliqué. Les clients ne sont pas toujours très conciliants voire respectueux. J’ai toutefois noté une augmentation du respect lié à l’augmentation de mes honoraires. Vous pourrez peut-être me confirmer ce point ?

Subir la faillite d’un client

2015 fut une année noire. J’avais accepté plusieurs missions de quelques mois et j’ai eu la malchance de voir une partie de mes clients déposer le bilan. J’ai deux conseils à vous donner à ce sujet : prenez toujours le temps d’émettre des factures régulières pour les prestations effectuées et stoppez tout travail si vous n’êtes pas rémunéré dans les temps.

En Europe, personne n’aime l’échec et vos clients auront la fâcheuse habitude d’occulter leurs problèmes, entraînant parfois d’autres personnes avec eux. Faites en sorte que ce ne soit pas vous.

L’Atomic Design de Brad Frost

J’ai découvert le concept d’Atomic Design en 2014 en lisant un article de Brad Frost. Je n’ai pas adhéré de suite au concept car j’étais dans une période où je réalisais beaucoup de petits sites dit “vitrine” et des landing pages pour des commerces locaux ou de petites entreprises. J’ai ensuite eu l’occasion de rencontrer Alla Kholmatova lors de la SmashingConf de Freiburg en 2015 et sa conférence a permis d’enfoncer le clou.

Cette méthode de design et de conception offre beaucoup de confort et de latitude sur n’importe quel type de projet et je ne peux désormais plus m’en passer. Je ne vois même plus l’Atomic Design comme une méthode mais bien comme une philosophie.

Bye bye le clavier, salut mon crayon

Heydon Pickering est une personne que je qualifierai de persuasive. Très persuasive.

Lors de la SmashingConf de Freiburg de 2015, j’ai assisté à sa conférence sur la conception de prototypes sur papier. Au départ, je trouvais le concept plutôt ridicule. J’avais fait l’acquisition de templates pour Illustrator sur UI8et pensait optimiser mon temps de travail de la sorte.

Je me suis toutefois très vite prêté au jeu pour tester les recommandations d’Heydon Pickering et le résultat fut au delà de mes espérances. J’ai pris énormément de plaisir à travailler de la sorte et ce plaisir m’a permis d’avancer plus vite qu’à l’habitude. Cerise sur le gâteau, ce côté “artisanal” séduit les clients et rend votre public bien plus enthousiaste et coopératif !

Bye bye Photoshop, bonjour Sketch

J’ai été marié à Photoshop plus de dix ans et je ne regrette aucune de ces années de vie commune. Cette application fut une partenaire fidèle dans les bons comme dans les mauvais moments. Toutefois, celle-ci ne répond plus aux impératifs d’un designer à l’heure actuelle et Adobe l’a bien compris en proposant désormais Expérience Design.

Malheureusement, le speed dating n’a pas fait pencher la balance vers cet Adobe XD prometteur et je me suis donc tourné vers Sketch, amante expérimentée et séduisante. Si, tout comme moi, vous aimez les accessoires, Craft pour InVision est un must dont vous abuserez rapidement.

Prendre le temps d’avoir ses propres projets

J’ai créé cette année, avec l’aide de dix de mes partenaires, Le Cercle, une communauté dédiée à la conception de projets personnels. Les échanges à ce propos avaient déjà débutés en 2015 et l’enthousiasme était là, mais se dégager du temps pour des projets personnels est compliqué et il faut composer entre vie personnelle et professionnelle. À force de réunions et d’échanges, nous y sommes arrivés.

Cette communauté est comme une grande plaine de jeu où nous nous testons sur d’autres formes d’expression, méthodes ou pratiques sans se juger. Juste pour le plaisir de se tourner vers d’autres horizons. Cela nous rend plus productif aussi dans notre travail car nous pouvons enfin pleinement nous exprimer en dehors de celui-ci. Exit les restes de frustrations que nous pouvions avoir au quotidien.

Remerciements

Je ne pourrais pas terminer cet article sans remercier diverses sources qui m’ont fait progresser tout au long de ces années.

Blogs & réseaux sociaux

Livres & magazines

Conférences & workshops

Je tiens aussi à remercier Xavier Parduyns qui m’épaule dans la rédaction de mes articles, même si je ne l’écoute pas toujours…

Conclusion

J’aimerai conclure cet article en citant un chef que j’ai découvert dans la série Table’s Chef de Netflix, Francis Mallmann :

Vieillir, c’est apprendre à dire non. Gentiment mais non.

Cette citation a fait écho chez moi. Il est difficile de trouver un équilibre professionnel et savoir faire des choix sans contraintes, quelles qu’elles soient, est un véritable défi durant les premières années. Trouvez votre équilibre et épanouissez-vous dans votre professionnelle et personnelle. Vous n’avez qu’une vie.